(dernière mise à jour : 19/06/2018)

Générateur de phrases

 (version BETA 2018)

Ceci est un générateur de phrases aléatoires, respectueux des règles syntaxiques du français. Pour ce faire, il s'appuie sur la vieille méthode des surréalistes, le "cadavre exquis". Mais s'il est capable de générer des phrases grammaticalement correctes, il n'a en revanche pas plus de bon sens que ma chaise, et sa frénésie de combinaisons le fait fréquemment errer sur les sentiers de l'incongru et du mystique. De nombreux générateurs de texte sont spécifiques à un thème donné (générateurs de citations, générateurs de poèmes ou de haikus, générateurs de phrases scientifiques ou médicales, générateurs d'insultes, de mots d'amour ou d'excuses ou autres "pipotron"), mais celui-ci est "généraliste". Amateurs de fatrasies, d'humour absurde, de poésie conceptuelle, cerbères de la Grammaire, linguistes anarchistes, philologues échevelés, plus ou moins déjà adeptes de la génération de phrases et de textes, ceci est pour vous !



<<< afficher/masquer les options
Conserver cette structure ?


 :

 (  caractères )

(à la 3ème personne uniquement)


Générateur de sondages

 (BETA version)

Le bouton ci-dessous permet de générer un sondage "minute".

Le graphique est généré via l'API Google Chart, et la génération des contenus textuels fait appel aux ressources du générateur de phrases. Pour le moment les questions sont malheureusement "presque" fixes, mais dès que le générateur de phrases implémentera la forme interrogative (bientôt je l'espère !), elles seront bien entendu générées elles aussi.

Au programme également pour les prochains développements, je compte profiter un peu plus de la diversité et de la richesse de l'API Google Chart pour générer beaucoup d'autres types de graphiques : histogrammes, jauges, comparaison de séries, etc.

( Les accents sont volontairement omis dans les légendes des sondages )



calcul en cours...

Comment ça marche ?

Le cadavre exquis

Etrange cadeau des surréalistes à la postérité, le cadavre exquis est un jeu collaboratif dont la version linguistique est celle qui est restée la plus populaire (voir Wikipedia pour plus de détails). Son principe consiste à assembler les éléments d'une phrase sans la vue englobante et la volonté significatrice d'un sujet unique. Le résultat final échappant essentiellement à chacun des participants, ce procédé est donc le moyen de générer des constructions inattendues et potentiellement intéressantes. Le moyen original d'arriver à cet objectif, simple et efficace, était la collaboration de sujets ne communiquant pas entre eux.

Le présent générateur se propose d'automatiser ce procédé et de lui donner un peu de la puissance des systèmes d'information. Voyons comment.

Générer une structure

Chaque phrase a sa structure gramaticale. Une des plus classiques, souvent entendue dans la vie de tous les jours, est "sujet verbe complément". Avec un modèle un peu plus compliqué, qui différencie plusieurs types d'actions (de verbes) et de compléments (objets, agents, temps, lieu, etc.), on peut imaginer un grand nombre de structures possibles pour une phrase.

Et c'est la première étape, le programme génère une structure, qui à ce stade correspond simplement à une série de boites vides, par exemple :

SUJET
VERBE TRANSITIF
OBJET DE L'ACTION
COMPLEMENT DE LIEU

Puiser dans les dictionnaires

"Dictionnaire" est un mot bien ronflant pour les listes qui sont à l'oeuvre ici, mais l'idée sous-jacente est la suivante. Pour chaque boite, le générateur va "puiser" aléatoirement dans la liste correspondante (qui peut être une liste de noms, de lieux, d'actions, etc.) et fait la substitution.

Voir les dictionnaires (listes brutes)

Si vous avez jeté un oeil aux listes, vous avez peut-être remarqué que les mots étaient assez souvent accompagné de symboles, de chiffres, ou autres éléments étrangers ( "aimer#1" ). Ce sont les "métadonnées" qui permettent au programme de connaître certaines informations arbitraires sur les mots. Ce nom commun est-il du genre féminin ? Ce verbe se conjugue-t-il régulièrement ? Aucune logique ne permet de déterminer les réponses à ces questions, c'est pourquoi les méta-données se chargent de stocker ce type d'information.

Assembler la phrase

Voilà, c'est fini, alors ?
Non. On a tous les mots de la phrase, et dans l'ordre, oui, mais il manque une étape de finition cruciale où l'on termine d'habiller la princesse :

En savoir plus ?

Deux solutions :

1) Jetez un oeil dans les sources directement ! Tout est librement accessible dans le Javascript de la page pour ceux qui s'intéressent à ce genre de choses ( fonctions et données ).

2) Demandez à Romain >>> romain.valeri@laposte.net



Rapports de bugs, suggestions, commentaires ou questions :

romain.valeri@laposte.net


Sources sur BitBucket :

>>> fr_sentence_gen


Contact via Stack Exchange - French Language :

>>> Profil SE


« Fun fact »

Le nombre d'atomes dans l'univers est inférieur au nombre de phrases différentes que ce programme est capable de générer.

- site conçu, réalisé et décoré en collaboration avec